11 décembre 1960

PROFANATION DE LA GRANDE SYNAGOGUE D’ALGER

http://www.terredisrael.com/retour-naufrage.php

 

 

Synagogue d alger vandalisee le 11 decembre 1960

 

Alger, 11 décembre 1960, les Arabes algériens, rendus furieux par la visite du général de Gaulle et les réactions violentes des pieds-noirs et de l’OAS à leur encontre, s’en prennent en leur faiblesse et leur lâcheté au plus haut symbole du judaïsme algérien, jusque là respecté et toujours inviolé : le Grand-Temple de la rue Randon, au cœur de la Casbah, devant le marché le plus populaire de la ville. Dans ce centre de la vieille cité, Juifs et Arabes avaient toujours vécu jusque là en parfaite fraternité, nous allions et venions au milieu d’eux sans nulle crainte, nous parlions la même langue, ils nous respectaient et nous avions de l’estime et de l’affection pour eux. Ils sont entrés dans ce lieu saint, ont tout saccagé, arraché les plaques noires du souvenir de nos morts sur les murs, éventré les symboles de notre foi, souillé les livres et les rouleaux de la Torah, vidé les boxes où chacun entreposait talith et téphilines, et ses livres de prières, tout est parti en fumée. Et puis les Paras sont arrivés avec leurs bérets rouges, ils ont occupé les lieux, ont campé sur le sol de notre Temple, ont mangé, bu et forniqué en toute bonne conscience de soudards,  et pour comble, ajoutant l’offense à l’opprobre, ils ont dressé un arbre de Noël. Que dire après cela, sinon tenter de se souvenir, et de rappeler ce que fut ce haut lieu du culte juif à Alger ? Oui rappelons-nous, essayons de faire revivre ces temps de bonheur et de paix : Hadesh yamenou kekedem, comme l’on dit après avoir raccompagné pieusement le Sepher Torah jusqu’à son armoire sainte, Aron hakodesh, et après avoir tiré le rideau. Oui, le rideau est tiré mais notre mémoire reste vive, et intacte notre piété, qui renouvelle pour nous les jours d’autrefois…

Albert Bensoussan

Alger la synagogue

 

Commentaires (1)

Dauty marguerite
  • 1. Dauty marguerite | 11/01/2018
Le 11 décembre 1960 l'OAS n'existe pas encore .C'est le FAF (qui a existé de juin à décembre 1960 ).
Quant au comportement des soldats il est condamnable mais ne jetons pas d'huile sur des cendrs douloureuses ...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/12/2017