Infos

Judaicalgeria news

 

Infos !

Nous annonçons ici des évenements concernants les Juifs d'Algérie et qui peuvent interesser nos visiteurs: publications de livres et d'articles de presse, sorties de C.D. et D.V.D., emissions de télévision, expositions, concerts, conférences, colloques, projections de films.....

Si vous avez connaissance de tels évenements, vous pouvez nous les signaler en utilisant le formulaire de contact.

 

Colloque :

Colloque raphael drai

Emission de radio :

Logo radio judaiques fm edilivre

A la recherche des Juifs du Sahara : Jacob Oliel sera mon invité le 18 juin

Colomb bechard vue d ensemble de la ville

Colomb-Bechar à la fin de la colonisation française,

photo tirée du site https://www.judaicalgeria.com/pages/colomb-bechar.html

 

Retour à l’Histoire avec ma prochaine émission, mais pour un sujet bien original et que je n’avais jamais abordé dans ma série qui existe pourtant depuis 20 ans. Nous allons en effet évoquer l’histoire des Juifs de Sahara, et je pense que très peu de gens connaissent cette page méconnue de la Diaspora. Pour en parler, j’aurai comme invité sans doute ls meilleur spécialiste de la question, Jacob Oliel, C’est un historien français, originaire du Sahara lui-même puisque natif de Colomb Béchar, dans le Sud Algérien, commune située à plus de 1.100 km d’Alger, et à environ 80 km de la frontière marocaine. Cette origine l’a sûrement marqué, puisqu’il a passé de nombreuses années à faire des recherches sur ce qu'a été la présence des juifs dans les régions sahariennes, et cela a donné un nombre impressionnant d’ouvrages dont on peut lire la bibliographie sur son site Internet. C’est un disciple de Théodore Monod, spécialiste international des déserts et du Sahara, qui a préfacé son premier livre en 1995, « Les Juifs au Sahara, le Touat au Moyen-Age », livre qui a eu un prix de l’Académie Française. On ne peut citer tous les ouvrages qui ont suivi, disons simplement qu’il a réactualisé ses recherches dans un livre publié au Canada en 2007, et qu’il a écrit aussi sur l’histoire des Juifs de Colomb Béchar au siècle dernier, ainsi que sur les camps de Vichy dans le Maghreb où, hélas, beaucoup de juifs furent emprisonnés.

 

Parmi les questions que je poserai à Jacob Oliel :

-          Pourquoi finalement avoir choisi un sujet aussi difficile, dans la mesure où vous avez été semble-t-il un pionnier ? Est-ce seulement par fidélité filiale à vos ancêtres ? Ou alors, aviez-vous fait par hasard des découvertes intéressantes qui ont en quelque sorte guidé vos recherches ?

-          Quand et comment sont arrivés les premiers habitants juifs du Sahara ?

-          Où se situent les régions où se trouvaient des Juifs, le Mzab, le Touat, le Dra’, le Sous ? Quand on évoque le Sahara on pense tout de suite à un désert aride, où l’agriculture est impossible : où vivaient ces communautés, dans des Oasis ?

-          Les populations qui vivaient là avant eux, et donc bien avant l’invasion arabe, étaient sans doute des tribus berbères, mais il devait aussi y avoir des Africains noirs ? Quel accueil ont-ils fait aux Juifs ? Est-ce qu’il y a eu des conversions au Judaïsme ? Est-ce que les Juifs ont aussi adopté un mode de vie tribal ? Est-ce qu’il y a eu des mélanges ou est-ce qu’ils vivaient séparés ?

-          En ce qui concerne les Juifs du Touat, il apparait que cette région était devenue pendant quelques siècles une sorte de plaque tournante du commerce caravanier, à travers le Sahara ; et ensuite que les Juifs ont joué un grand rôle dans cette prospérité. Quels sont les matériaux historiques qui attestent de cela ?

-          A la fin du 15è siècle un prédicateur religieux originaire de Tlemcen va provoquer un massacre et mettre un terme aux communautés du Touat. Pouvez-vous le raconter à nos auditeurs ? Où sont allés alors se réfugier ceux qui ont survécu ?

-          J’ai lu aussi que des témoignages attestent de la présence de Juifs à Tombouctou, donc dans le Mali actuel. Mais en même temps, les recherches de Theodore Monod, votre maitre en la matière, laisse entendre que cette présence juive en Afrique occidentale était encore bien plus ancienne, pourriez-vous en parler 

-          Finalement que reste t- il des juifs du Sahara ? Des vestiges archéologiques ? Une transmission de coutumes des descendants de ceux qui se sont convertis ensuite à l’islam ? Des vestiges archéologiques ? Des patronymes particuliers ?

Une émission vraiment originale, et j’espère que tous les passionnés d’Histoire seront au rendez-vous !

Jean Corcos

 

 

 

Vient de paraitre en librairie,nos livres "coup de coeur":

Notre enfance en Algérie : Des années 1940 aux années 1960 –  de Bertrand Allamel

Editions Wartberg (6 avril 2017)

 

Notre enfance en algerie

C'est peut-être à cause de la blessure, de cette plaie non refermée, que les pieds-noirs ont du mal à raconter leur histoire. Et pourtant, ils ont été si heureux ! Tous regrettent leur Algérie natale, malgré la douleur, la guerre et l'exil. C'est qu'ils lui ont tellement donné à cette Algérie ! En retour elle leur a offert une vie si douce, avec cette lumière si blanche et cette ambiance si conviviale. Un cadre idéal pour grandir, au moins jusqu'en 1954. Et même après : la vie a continué, envers et contre-tout. Mais en 1958, l'espoir laisse vite la place à la désillusion, et il faut apprendre à grandir avec le couvre-feu, les manifestations, les barricades, et cette violence aveugle qui pouvait frapper n'importe où. Les pieds-noirs ont malgré tout gardé cette envie de vivre et de passer du bon temps, en toute simplicité... Jusqu'en 1962, où il a fallu tout quitter pour rejoindre cette métropole en pleine euphorie des Trente Glorieuses, qui ne voulait pas de ces rapatriés français indésirables. Malgré la blessure, il reste ces souvenirs douloureux d'une jeunesse paradoxalement heureuse qu'il est temps de transmettre aux générations suivantes.

Biographie de l'auteur

Bertrand Allamel est un est né en 1979. Il est originaire du sud-est de la France et a toujours été intrigué par les récits pudiques de sa famille pied-noire. Titulaire d'un DEA de philosophie économique, il a expérimenté différents métiers avant de se consacrer à l'enseignement et à la formation, à l'animation de conférences, et à l'écriture de livres, principalement d'essais. Il anime également des ateliers d'écriture auprès des jeunes publics dans les écoles de sa région. Il est reparti, pour les éditions Wartberg, sur les traces de son histoire familiale, du côté d'Alger et de Baba-Hass

*********

 

Les juifs du Monde Arabe.La question interdite

de Georges Bensoussan

Odile Jacob 4 janvier 2017-

Les juifs du monde arabe couverture

 

Presentation de l’éditeur :

La paix des religions est-elle possible ? L’histoire n’en offre-t-elle pas des exemples ? La période d’Al Andalus ne fut-elle pas en effet celle d’une coexistence harmonieuse entre juifs, musulmans et chrétiens ?

Refusant légende dorée des uns et manichéisme des autres, Georges Bensoussan montre que le monde arabe fut pour les minorités, juives notamment, une terre de protection mais aussi de soumission. À l’appui d’archives de toutes provenances, militaires, diplomatiques et administratives, ce sont ces relations qui sont ainsi restituées.

Mais, plus qu’une histoire d’émancipation et de domination, il s’agit ici de comprendre comment se noue, sur la longue durée, depuis les racines médiévales jusqu’à la période tourmentée de la décolonisation, le rapport du monde musulman à la modernité occidentale.


Georges Bensoussan est historien, spécialiste d’histoire culturelle de l’Europe des XIXe et XXe siècles, et notamment des mondes juifs. 

 

 

 


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 12/06/2017