Alger -Bâtiments et Monuments

Gouvernement general et place du forum

Alger - Le Gouvernement Général et la Place du Forum

 

Gouvernement general et salle pierre bordesAlger - Le Gouvernement Général et la salle Pierre Bordes

 

Le gouvernement general et le monument aux morts

Alger - Le gouvernement Général  et le Monument aux Morts

 

Le monument aux mortsAiger - Le Monument aux Morts

 

Le monument aux morts vu de dosAlger - Le Monument aux Morts vu de dos

 

La grande poste 1911Alger - La Grande Poste 1911

 

Alger la grande poste annees 1960Alger - La Grande Poste  années 1960

En ce tournant du XXème siècle,

le style néoclassique,qui s'imposait depuis la conquête, s'estompe progressivement au profit d'une architecture orientaliste.
  À partir de 1905,plusieurs circulaires successives du gouverneur général Jonnart, officialisent l'intégration aux projets de bâtiments publics d'éléments architecturaux néo-mauresques.
Même si certains détracteurs qualifient les édifices néo-mauresques de pastiches,ils n'en continuent pas moins à fixer l'image du paysage urbain algérois.


En 1910,

M. Jules Voinot,  assisté par M. Denis Marius Toudoire, et en collaboration avec des artistes locaux,  propose un modèle d’Hôtel des postes,
conforme,  fonctionnellement,  aux édifices postaux,  mais dont l’intérieur est décoré à profusion.
La distribution spatiale de cet Hôtel des postes, a été pensée de manière à tenir compte des fonctions internes d’un bureau des postes à cette époque,
tout en offrant une forme générale marquée par l’influence néo-mauresque.  

Un des nombreux projets pour ce monument,avait prévu de mettre au dessus de l’édifice d’un immense minaret.

L'entrée de l'édifice

ne se présente pas de plein-pied,  des escaliers de marbre conduisent au parvis et au porche.  

Un porche,  que décorent trois arceaux en fer à cheval,
s'ouvrant sur trois voûtes en coquilles brodées d’arabesques et d'épigraphies,
qui reposent sur de robustes colonnes dont les chapiteaux se hérissent de gracieuses stalactites
ciselées dans le marbre.


Suivant la formule hispano-mauresque, le décor est polygonal, floral et épigraphique. L'épigraphie est somptueuse.
 

Sous le porche, autour des trois portes d'entrée en bois précieux,

    «  Le télégraphe et le téléphone l'ont créé  »

est inscrit sur le petit et le grand arceau.
La même inscription se retrouve à l'intérieur et dans des cartouches polychromes.  

La symétrie de la façade, qui s'apparente à l'architecture européenne  classique, implique l'axialité de l'entrée principale et
l'organisation symétrique des espaces internes.
 
Dès l'entrée, le visiteur est impressionné par la salle centrale, couverte d'une coupole octogonale, les jeux de la lumière, la délicatesse et l'ampleur du décor.
C'était, un bâtiment particulièrement beau, ressemblant plus à une mosquée qu'à un bureau de poste !

Source : Algeroisementvotre  http://algeroisementvotre.free.fr/site1000/alger01/alger032.html

Alger interieur de la grande posteAlger - Interieur de la Grande Poste

 

Interieur de la grande poste d algerAlger - Interieur de la Grande-Poste

 

La grande poste detail d'architecture neo-mauresqueLa Grande  Poste - Détail d'architecture néo-mauresque

 

Alger la statue de jeanne darcAlger- la statue de Jeanne d'Arc au pied de la Grande-Poste

 

 

Le palais d ete du gouverneurAlger - Le Palais d'été  du Gouverneur

 

Palais du gouverneurAlger - Le Palais d'été, autre vue

 

PrefectureAlger - La Préfecture

 

Palais de justice et rue de constantineAlger - Palais de Justice et Rue de Constantine

 

Le palais de justiceAlger - Le Palais de Justice

 

Douanes nationalesAlger - Douanes Nationales

 

Le tresor et leboulevard carnotAlger - Le Trésor et le boulevard Carnot

 

Banque de l algerieAlger - La Banque de l'Algérie et le Palais de l'Assemblée Algérienne

 

Alger la gendarmerieAlger - La Gendarmerie

 

Alger palais consulaire et tribunal de commerce

Alger - Le palais Consulaire (Chambre et Tribunal de Commerce)

 

 

Le palais consulaire et l amirauteAlger - Le Palais Consulaire et l'Amirauté

 

 

L amirauteAlger - L'Amirauté

 

L amiraute et les voutes 1Alger - L'Amirauté et les voutes

 

Alger l amiraute vue de la merAlger - L'Amirauté vue de la mer

 

Alger l asenceur qui menait aux quais

Alger - L'ascenseur qui menait aux quais et à la gare

 

Alger les escaliers de la pecherie 1Alger - Les escaliers de la Pêcherie et Magasins Généraux

 

Alger musee maritimeAlger - Le Musée Maritime

 

Alger la gare de l aghaAlger - La Gare de l'Agha

 

Alger la gareALGER - La Gare, vue plus ancienne

 

La gare d algerAlger -  La Gare

 

Alger ecole superieure de commerceAlger - Ecole Superieure de Commerce

 

Alger le foyer civique

Alger - Le Foyer Civique

 

Le foyer civiqueAlger - Le Foyer Civique (autre vue)

 

La caserne pelissierAlger - La Caserne Pelissier

 

La caserne de bab el oued et le kursalAlger - La Caserne de Bab-el-Oued(Pelissier) et le Kursaal

 

Le kursal et la caserne pelissierAlger - Le Kursaal et la Caserne Pelissier

 

Le kursall nouveau theatreAlger - Le Kursaal

Le " Kursaal ", édifié sur l'esplanade Bab-el-Oued, ouvrait ses portes le 31 décembre 1903. Son directeur P.Grazi, avait choisi comme pièce d'ouverture " La fille de Madame Angot ". La vedette était Mlle Edelny, des Bouffes-Parisiennes.
La variété des spectacles offerts et le choix judicieux des interprètes en firent un redoutable concurrent du théâtre municipal. C'est grâce à lui que les Algérois connurent en particulier les vaudevilles de Feydeau et de Brisson, les pièces de Brieux, de Rostand, etc...
Le " Kursaal " possédait également une salle de jeux. Ce fut sa perte, car devant la concurrence sérieuse qu'il faisait à un établissement du centre de la ville (ne le nommons pas ! il drainait en effet toute la clientèle du quartier de Bab-el-Oued) les patrons de ce dernier l'achetèrent et le firent un beau jour démolir. C'était en 1928.

 

Alger le theatre 3Alger - Le Théatre municipal sur la Place Bresson

 

Le theatre municipalAlger - le Théatre Municipal (autre vue)

 

Alger immeuble mauritania annees 50Alger - Immeuble Mauretania ( terminal Air France) années 1950

 

Le mauretaniaAlger - Immeuble le Mauretania (autre  vue)

 

Immeuble algeria au telemlyImmeuble Algeria au Telemly webmaster-new-23.gif

 

Alger institut pasteur

Alger - L'Institut Pasteurwebmaster-new-23.gif

 

Alger le tunnel des facultesAlger - le tunnel des Facultés

 

Alger le tunnel des facultesAlger - le tunnel des Facultés vu de l'interieur

 

Alger la fontaine lumineuseAlger  - La fontaine lumineuse , rue d'Isly

 

Au bon marcheAlger - Magasins "Au bon marché", rue d'Isly

 

Les galeries de france rue d islyAlger - Grand Magasin " Les Galeries de France", rue d'Isly

 

Statue du duc d orleans place du gouvernement 2

Alger - Statue du Duc d'Orléans Place du Gouvernement .En arrière plan La Grande mosquée de la Pêcherie

 

Statue du duc d orleans place du gouvernement

Alger - La Statue du  Duc d'Orléans (autre vue)

 

Place du gouvernement et hotel la regence2Al

Alger - Hôtel de la Régence Place du Gouvernement

 

Place du gouvernement et hotel la regence

Alger- Autre vue de l'Hôtel de La Régence sur la Place du Gouvernement

 

Hotel aletti et la prefecture

Alger - L'Hotel Aletti et le Casino Municipal près de la Prefecture

 

Hotel Aletti

Alger - Hotel Aletti , entrée avec le cinéma "Le Colisée"

« L’Aletti est une splendeur de l’Art déco et l’un des lieux les plus fascinants d’Alger.

Il fut construit à grands frais et inauguré lors de la célébration du centenaire de la présence coloniale en Algérie, l’été 1930,par Charlie Chaplin. Ce grand palace de classe internationale,où Joséphine Baker,sous lieutenant de l'armée de l'air des Forces Francaises libres(FFL)avait dansé aprés le débarquement Anglo Américain de 1942,appartenait aux frères Aletti (Jacques, Louis et Robert),d’où son nom. »

« L'hôtel Aletti disposait au sous-sol d'une salle de jeux et d'une salle de spectacles, "Le casino municipal", ainsi que d'une salle de cinéma, d'un restaurant, d'un bar, d'un salon de coiffure, de boutiques, d'un cabaret...Il a été rebaptisé Safir en 1984. »

René Rando

Hotel aletti entree princiopale

Alger - Hôtel Aletti , entrée principale

 

Hotel saint georges vue generale 2Alger - Hôtel Saint Georges, vue générale

 

Hotel saint georges vue generale 1Alger - Hôtel Saint Georges

 

Au n° 23 de l'avenue Fourreau Lamy, sur les hauteurs d’Alger
s' élevait   l'Hôtel Saint - Georges.
L' architecte Anglais Sir Bucknall s'inspira des modèles des magnifiques  villas du quartier pour créer le fameux Hôtel

Hotel saint georges et jardinsL'Hôtel Saint Georges dans un écrin de verdure

 

Hotel saint georges et ses jardinsL'Hôtel Saint Georges, l'entrée

 

Hotel saint georges la terrasseHôtel Saint Georges - La terrasse exterieure

 

Hotel saint georges terrasse du restaurantHôtel Saint Georges -  La terrasse du restaurant

 

Hotel saint georges le patioHôtel Saint Georges - Le patio

 

Hotel saint georges le hallHotel Saint Georges - Le Hall

 

Hotel saint goerges un coin du hallHôtel Saint Georges - Un coin du hall

 

Alger escalier du parc de gallandAlger - Les escaliers du Parc de Galland

  Le Parc s'élève par paliers reliés par des escaliers, il a été planté d’espèces originaires de pays tropicaux.
 Il fut achevé et inauguré en 1915, comme l’indique la plaque d’inauguration, le parc portait le nom de son concepteur,  Charles de Galland.
 L' escalier monumental,  composé de deux escaliers, un à droite, et un à gauche, séparés par un petit bassin, vous mène au premier pallier,
de là,  trois chemins, vous conduisent à une large clairière où ce dresse un bassin ovale.

 

Alger escaliers du parc de gallandAlger - Les escaliers du Parc de Galland (autre vue plus recente)

 

Rue michelet eglise anglicane escaliers du parc de galland

Alger - La rue Michelet depuis les escaliers du parc de Galland, à droite l'Eglise Anglicane

 

Alger rue monge bel immeubleAlger - Bel immeuble de la rue Monge

 

Alger carrefour michelet charras detail de l immeuble en arrondi

Alger - Le fameux immeuble en arrondi à l'angle rue Michelet-rue Charras

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

DAHMANE
  • 1. DAHMANE | 27/02/2016

Magnifique site chers cousins

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/05/2017