Alger - Cinémas et théatres

Alger cinema le versailles

Alger - Cinéma le Versailles 52, rue Michelet

Le 19 octobre 1955 s'ouvre le cinéma "Le Versailles", avec à l'affiche "French Cancan" de Jean Renoir.
L'immeuble de belle allure où il se situe s'est élevé de fraîche date
sur l'emplacement de trois petits bâtiments vétustes qui correspondaient aux Nos 50, 52 et 54 rue Michelet.
Le tout-beau tout-nouveau remplaçant portera le numéro 52. Dans ce cinéma, beaucoup d'entre nous connurent le plaisir des meilleures exclusivités de ce temps-là.

Ses propriétaires étaient Robert et André Ghanassia, respectivement dentiste et avocat qui avaient décidé d'investir dans les cinémas et ont ouvert successivement le Versailles en 55, rénové le Cameo boulevard Baudin pour en faire le Vendôme en 57, et enfin le Français rue Denfert-Rochereau.

Lire le témoignage de Jacques Azoulay: La première séance sur les cinémas d'Alger [LIRE]

Oiuverture du versailles l echo d alger

Coupure de presse de l'Echo d'Alger annonçant l'ouverture du Versailles

source : http://esmma.free.fr/mde4/vers3.htm

 

Le vendome bd baudin ex cameoAlger - Cinéma le Vendome ex-Caméo boulevard Baudin Remerciements à John Franklin

 

Cinema le francaisAlger - Cinéma Le Français, rue Denfer-Rochereau

 

Alger cinema magestic 2 copy 2Alger - Cinéma Le Majestic

Le Majestic était établissement de spectacles, grandiose et ultra moderne. Pour ériger ce palace, d'une superficie de 1.500 mètres carrés, dans le quartier de Bab-el-Oued, Joseph Seiberras, son créateur, dut réunir plus d'une centaine d'ouvriers. Confronté à une crise de main d'œuvre locale, il fit venir des maçons d'Italie. Le résultat fut à la hauteur de ses ambitions. Le " Majestic " qui pouvait accueillir 4.000 spectateurs faisait partie des 10 plus grandes salles du monde. En Europe, il n'y avait que trois salles plus importantes. Les travaux coûtèrent plus de 3 millions de francs de l'époque. Ce bâtiment, à l'avant garde de la technique comprenait de nombreuses innovations hardies.
Le grand balcon du " Majestic " s'appuyait sur deux poutres de 32 mètres de portée et pouvait supporter une charge de 200 tonnes en toute sécurité avec un fléchissement d'un millimètre seulement. Il n'y avait ni plafond ni toit, mais une ouverture sur le ciel de 23 mètres par 13. Il suffisait d'une minute pour mettre les spectateurs à l'abri des intempéries. Deux panneaux d'acier, montés sur roulements se rejoignaient hermétiquement et dans le plus grand silence. Par température élevée, cette " déchirure " sous les étoiles assurait fraîcheur et air marin.
Ayant prévu que des animaux, des fauves pouvaient s'y produire, Seiberras avait fait aménager écuries et abris grillagés dans le sous-sol.
La scène pouvait être isolée complètement de la salle en cas d'incendie et pouvait recevoir un plateau de 400 acteurs ou comédiens. La salle de projection, la plus moderne de France, était suspendue au-dessus de la salle.
Pour décorer son palace qui comprenait également une brasserie et une salle d'exposition, Seiberras avait fait appel au sculpteur Alaphilippe.

Toutes les grandes vedettes qui défilèrent au " Majestic " purent apprécier cette salle unique dans son genre.

Source : babelouedstory.com

 

Annonce conert de paul anka

Cinema le trianon

Alger - Cinéma Le Trianon

 

Cinela le coliseeAlger- Cinéma Le Colisée, rue Alfred Leluch, au pied de l'Hotel Aletti

 

Cinema le splendidAlger - Cinéma Le Splendid

 

Alger cinema le splendid rue de constantineAlger - Cinéma le Splendid, rue de Constantine

 

Holywwood

Alger - la salle du Cinéma Hollywood  Remerciements à John Franklin

 

L abcAlger - Cinéma l'ABC  à l'angle de la rue Charles Vallin (ex-Chemin de la Solidarité) et la rue Michelet

 

Le debussyAlger - Cinéma Le Debussy  Rue Claude Debussy

 

Le marignanAlger - Cinéma Le Marignan

 

Le plaza av du frajs vallonAlger - Cinéma Le Plazza avenue du Frais-Vallon

 

L empireAlger - Cinéma L'Empire 22, rue Edgard  Quinet

 

Alger l empireAlger - Cinéma L'Empire

 

L olympiaAlger - Cinéma l'Olympia

 

Alger rue colonna d ornano et le cinema donyazadAlger - Rue Colonna d'Ornano et le Cinéma Donyazad

 

Alger cinema le roxyAlger - Cinéma le Roxy -

"La mère d'Albert Camus, habitait encore dans ce petit appartement situé presque à l’angle de la Rue de Lyon et de la Rue de l’Union, pas très loin du Cinéma « Le Roxy », qu’adolescent je fréquentais avec quelques copains pour y voir les premiers films américains de l’après-guerre…." d'après Bernard de Pasquale

 

Cinema le bijou futur lynx rue rosettiAlger - Cinéma Le Bijou, futur Le Lynx, rue Rosetti

 

Alger cinema les varietes

Alger - Cinéma " Les Variétés " au bout de la Rue Eugène Robe webmaster-new-23.gif

 

Cinema rex rue horace vernet

Cinéma LE REX, rue Horace Vernet photographié en 1975 (Photo Marc Morel)

 

Cinema le rialto

Alger - Cinéma Le Rialto webmaster-new-23.gif

Les théatres

Le theatre municipal 1Alger - le théâtre Municipal ou Opéra en face du square Bresson

 

Le kursall nouveau theatre 1Alger - Le Kursal (démoli en 1928 à la suite d'un incendie)

 

Alger casino music hall rue d isly 1Alger - Casino Music-Hall rue d'Isly où se produisait des concerts et des spectacles de Variété

 

Salle pierre bordes pres du monument aux morts 1Alger - Salle Pierre Bordes au pied du gouvernement Général

 

Salle pierre bordes 1950 ph robert saucourtAlger - Salle Pierre Bordes en 1950 Remerciements à Robert Saucourt

 

Le public lors d un spectacle a la salle pierre bordesLe public lors d'un spectacle à la Salle Pierre Bordes  Remerciements à Robert Saucourt

 

Alger theatre de l alhambra rue d islyAlger - Théâtre de l'Alhambra - Rue d'Isly

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (8)

Anna Casares
  • 1. Anna Casares | 14/03/2017

Réponse Redman

Mes parents (espagnols) ont travaillé dans le cinéma Le Mondial de l'année 53 à 62. J'ai quelques photos de la façade du cinéma et de certains employés. L'opérateur était mon père en l'un des placeuse, ma mère. A l'entracte, les placeuses vendait des bombons ou esquimaux, annoncés par un spot publicitaire . Je serais hereux de les partager.

sintes isabelle
  • 2. sintes isabelle (site web) | 16/10/2016

Mille excuses , mais si contente de revoir tous ces cinémas je me suis trompée dans l'énoncée du cinéma de
ND D'AFRIQUE , je rectifie il s'agit du cinéma "MIGNON " et non du cinéma BIJOU qui lui se trouvait à BEO.
Ça sera bien la première fois que je fais une erreur concernant les lieux de chez nous.
Encore bravo pour votre travail de mémoire et toutes ces photos .
Isabelle Sintes

sintes isabelle
  • 3. sintes isabelle (site web) | 16/10/2016

Bravo pour votre travail de mémoire.
Il existait également un cinéma à ND D'AFRIQUE "le Bijou" le propriétaire était MR. FAIVRE ( je ne me souviens pas trop de l'orthographe de son nom).
Mon père Charles Bertin y avait travaillé pour sa construction alors que j'étais gamine.
Je me souviens que Mr.FAIVRE m'avait invitée dans la salle de projection, et vu mon âge je ne pouvais qu'être émerveillée par toutes ces bobines de film.
Peut être que quelqu'un pourra confirmer mes dires , et qui sait avec une documentation agrandir la liste des cinémas de chez nous que vous avez su mettre si bien à l'honneur.
Cordialement PN Isabelle

seva
  • 4. seva | 16/10/2016

Il manque le RiALTO de Bab el Oued le cinéma de mon enfance l mon premier cinema.........

ZOBEL
  • 5. ZOBEL | 13/10/2016

Je suis un enfant du Ruisseau... le cinéma du quartier“le Stella”, c'est toute mon enfance et mon adolescence. je me rappelle des manifestations bruyantes des jeunes de mon âge,-et moi-même aussi-, sous forme de sifflets, de cris , à tel point que le régisseur du ciné mettait fin au chahut en expulsant les meneurs ou nous décochait des baffes pour nous calmer...

Costes
  • 6. Costes | 12/10/2016

Le REX rue horace vernet ou le dimanche matin quand j'étais gamin ,il y avait Studio jeunesse, film éducatif suivi d'un débat.

Abecassis Claude née Chiche
  • 7. Abecassis Claude née Chiche | 30/09/2016

Vous avez oublié le cinéma les variétés près du square guillemin
Je ne me souviens pas du nom de la rue; peut être la rue Eugène Robe?
Merci pour ces beaux souvenirs

redman
  • 8. redman | 03/04/2016

Bjr,
merci de nous remémorer les bons moments de notre jeunesse que nous avons passé dans ces salles obscures où nous avons apprécié les chefs du septième art. Je voudrais juste rappeler qu'il y avait à cette époque , de nombreux autres cinémas de quartiers au champ de manouvres, à belcourt, au ruisseau , à hussein dey , à el Harrach, à el biar , à Kouba,à la pointe pescade , à la casbah, aux tournants Rovigo , etc...
Je peux vous citer au moins Le Mondial , le Caméra, Le Musset, le Ritz, le Select, le Chéhrazade, le Régent , le Midi-Minuit , le Capri , El Djamal , le Colisée, noms que j'ai en mémoire.
De nombreuses salles ont disparu faute d'ntretien , nationalisées ou changé d'activités en salle des fêtes, supérette et même fast food (un comble).
Il y avait aussi le [b]théatre MOGADOR dans la rue du même nom , rue parallèle à la rue d'Isly derrière les Galeries de France.
Si certains ont des photos de ces salles , qu'ils soient gentils de les mettre sur le site , si possible si le webmaster n'y voit pas d'inconvénient , bien sûr!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/02/2017