Blessures

« Blessures » de Paul Amar

 Editions Tallandier 28 aout 2014

  Blessures couverture 1

Connu et aimé du grand public pour avoir présenté longtemps le journal de 20 heures, Paul Amar ne s était jamais confié.
Pour la première fois, il raconte son enfance en Algérie, son adolescence à Lyon, et ses premiers pas dans le journalisme comme correspondant de guerre.
Éditorialiste politique écouté, animateur célèbre des soirées électorales et des grands débats de société, Paul Amar, toujours impartial et indépendant, a su donner la parole aux uns et autres. Mais ici, Paul Amar s exprime à la première personne. Avec une sensibilité à fleur de peau, il dit sans détour son mal-être et son indignation face à la montée du racisme et de l antisémitisme. Lui, qui se définit comme un Français républicain, laïc et humaniste, se voit maintenant désigné ainsi que d autres comme juif.
Pourquoi une telle stigmatisation ? Paul Amar tente de trouver une réponse sous forme d enquête dans la France d aujourd hui, et en interrogeant sa mémoire, il évoque notamment ses rencontres avec Maurice Papon, Dieudonné, Jean-Marie Le Pen, ou Tariq Ramadan.
Le témoignage saisissant d un homme profondément blessé.

Biographie de l'auteur

Paul Amar, né le 11 janvier 1950 à Constantine (Algérie), est un journaliste français. Il a notamment présenté le 19/20 sur France 3 de 1990 à 1992, le JT de 20h de France 2 de 1992 à 1994 et diverses émissions sur Paris Première, France 2 ou France 5. De 2007 à 2012, il a présenté « Revu et corrigé » chaque semaine sur France 5.

 Interview de Paul Amar par Sylvie Bensaid dans Tribune Juive :

http://www.tribunejuive.info/interview/paul-amar-raconte-ses-blessures-a-sylvie-bensaid

Extraits: « Je ressens en effet depuis plusieurs années un trouble profond, qui est à l’origine de ce livre, un trouble provoqué par la résurgence de l’antisémitisme, aujourd’hui assassin, par les mots ou par les armes. (…)

Si je parle à la première personne dans ce livre, c’est parce que j’ai voulu incarner ce problème qui me touche personnellement.

Il me renvoie à ma propre enfance. Ma famille subit d’abord un double antisémitisme. D’abord Vichy, les lois raciales. Mon père, fonctionnaire, perd son emploi. Mes sœurs sont virées du collège. Puis la rue, la presse. Insultes, crachats, coups et attentats. Je suis moi-même blessé à l’âge de dix ans. »

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau