CONSTANTINE

 

" La seule chose importante que j'ai vu jusqu'à présent, c'est Constantine...

Il y a un ravin démesuré qui entoure la ville.

C'est une chose formidable et qui donne le vertige. "

Gustave Flaubert, Voyage en Orient

 

Constantine vue d avion

Constantine - Vue d'avion sur le ravin et la ville

 

" Le Pont de Sidi M'Cid. Ci-dessous : construit en 1912 pour relier la Casbah à l'hôpital et au nouveau faubourg Lamy, il fut lontemps à 185 mètres d'altitude, le pont suspendu le plus haut du monde.

Etroit couloir de métal de 168 mètres de long, il vibrait sous l'effet du vent. Certains aviateurs casse-cou avaient tenté à plusieurs reprises de franchir son tablier ."

 

Constantine le pont de sidi m cid et le lycee m cid

Constantine - Le pont de Sidi M'Cid et le lycée

 

" Place de la Brêche. Avec le théâtre, la poste, le palais de justice, le Coq de la Victoire et les cafés les plus fréquentés, le vrai centre-ville de Constantine, c'était là, place de la Brêche. De sa vaste esplanade, sous laquelle bruissait le matin le marché couvert, la vue s'étendait au loin sur la vallée du Rhummel tandis qu'en contrebas, le jardin public menait au boulodrome.

C'était le lieu de promenade favori de tous les habitants, même si, l'été, le soleil se réfléchissant sur le carrelage blanc, il y faisait une chaleur accablante. "

 

Constantine la poste le theatre

Constantine - La poste et le théâtre sur la gauche

 

Constantine le theatre et la poste 1Constantine - Autre vue du théâtre et de la poste

 

Constantine le theatreConstantine - Le Théatre webmaster-new-23.gif

Construit entre 1863 et 1883, il fut inauguré le 6 octobre 1883

 

 

Contantine place du general leclerc et la posteConstantine - La Place du Général Leclerc et la Poste

 

Constantine la posteConstantine - La poste et sur la droite le Casino Municipal

 

Constantine le casino municipalConstantine - Le Casino Municipal

 

Constantine place de la brecheContantine - Place de la Brêche

 

Constantine la rampe de l hotel de villeConstantine - Place de la Brêche - Le Coq de la Victoire et la rampe de l'Hôtel de Ville

 

Constantine place de la breche 1909

Constantine - Place de la Brêche 1909

 

Constantine place nemours et avenue pierre liagreConstantine - Place de la Brêche un jour de grande fréquentation

 

Constantine allee des squaresConstantine - Allée des Squares. ( Au fond, la halle aux grains, futur garage Citroën) webmaster-new-23.gif

 

Constantine rue pierre liagre et palais de justiceConstantine - La rue Pierre Liagre et le Palais de Justice

 

Constantine vue aerienne de la place de la brecheConstantine - Vue aérienne de la place de la Brêche

 

" La rue Caraman. Rafraichie par l'ombre de la cathédrale Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, celles des mosquées de Salah Bey et de Sidi Lakhdar, toutes proches, elle était la plus animée, la plus commerçante  de la ville avec des boutiques de mode, ses Grands Magasins du Globe, ses brasseries Alex, L'Excelsior ou Le Gambrinus, ainsi que sa fameuse patisserie Princesse, connue de toute la ville pour ses meringues.
Le soir, après diner, on faisait Caraman. Traduisez : on venait s'y promener entre copains bras dessus, bras dessous. "

 

Constantine rue brunache et caramanConstantine - Rue Caraman et rue Brunache

 

Constantine grands magasins du globeConstantine - Grands Magasins du Globe

 

Constantine grand bazar du globeConstantine - Le Grand Bazar du Globe

 

Constantine brasserie alexConstantine - Brasserie Alex et le monument aux Combattants

 

Constantine monument aux combattantsConstantine - Le Monument aux Combattants

 

Constantine carrefour caraman et clemenceau brasserie alexConstantine - Carrefour des rues Caraman et Clémenceau - Brasserie Alex

 

Constantine rue georges clemenceauConstantine - Rue Georges Clémenceau

 

Constantine brasserie restaurant felicienConstantine - Restaurant "Chez Félicien"

 

" La Mairie de Constantine, grosse bâtisse rococco, à laquelle on accédait par un escalier monumental, était située boulevard Joly de Brésillon, corniche qui dominait la vallée et regardait à gauche le djebel Chattaba.

Le long de cette promenade, que prolongeait le boulevard bien nommé de l'Abime, se situaient plusieurs écoles de jeunes filles : l'école des Soeurs, l'école Jeanne d'Arc et plus loin vers le Koudiat, le lycée Lavéran.

Lavéran ? Ce médecin militaire, avait, en 1907, reçu le Nobel pour avoir découvert, quelques années plus tôt à Constantine, l'agent du Paludisme. "

 

Constantine hotel de ville 1

Constantine - L'Hôtel  de Ville

 

Constantine la mairieConstantine - La Mairie boulevard Joly de Brésillon

 

Constantine grand escalier de la mairie 1Constantine - Escalier monumental de la Mairie

 

Constatntine hotel de ville salle des mariages 1Constantine - Hôtel de Ville - Salle des mariages

 

Constantine lycee laveranConstantine -  Le lycée Laveran

 

32constantine le lycee de garconsConstantine - Le lycée de garçons

 

Constantine boulevard de l abimeConstantine - Boulevard de l'Abime

 

Constantine la corniche et le monument aux mortsConstantine - La corniche et le Monument aux Morts

 

" Place de la Pyramide. C 'est ici que commençait le nouveau quartier du Koudiat auquel songeait déjà Napoléon III lorsqu'il avait fait décaper cette crête, en vue d'agrandir Constantine.

Ce ne fut terminé et bâti que vers 1930. On y éleva l'église du Sacré-Coeur, on y intalla les lycées, le musée Gustave Mercier et le lycée de jeunes filles. "

D'après Elisabeth Fechner ( Le pays d'où je viens, Calmann Levy - 1999 )
 

 

Constantine place de la pyramideConstantine - Place de la Pyramide

 

Constantine quartier du koudiatConstantine - Nouveau quartier du Koudiat

 

Constantine quartier saint jean et nouveau lyceeConstantine - Quartier Saint Jean et le nouveau lycée - On aperçoit, sur la gauche, juste au-dessus de Citroën, le musée Gustave Mercier.

 

Constantine musee gustave mercierConstantine - Le musée Gustave Mercier

 

Constantine interieur musee gustave mercierConstantine - L'intérieur du musée Gustave Mercier

Le pont el kantara 1937Constantine - Le Pont El-Kantara en 1937

 

Constantine pont el kantaraConstantine - Le pont El-Kantara

 

Constantine pont elkantara 2

Constantine - Le Pont El Kantara

 

Constantine vue prise du mansourahConstantine - Vue prise du Mansourah (on aperçoit le pont El-Kantara)

 

Constantine les ecoles et le faubourg el kantaraConstantine - Les écoles et le faubourg El-Kantara

 

Constantine pont de sidi rached 1

Constantine - Le Pont Sidi Rached

Selon les différents documents d’archives françaises, le pont de Sidi-Rached qui surplombe la zaouïa du saint patron de Constantine et sa mosquée verte, a été réalisé entre 1907 et 1912 par l’ingénieur Paul Séjourné. Dans un autre document, un autre ingénieur a secondé Séjourné dans sa tâche. Il s’appellerait Aubin Eyraut et aurait suivi la réalisation du pont avant d’intégrer l’université d’Oxford comme professeur. Un troisième document donne la paternité du projet à Georges Boisnier, un spécialiste des grands ponts.

Cet ouvrage d’art sur lequel toutes les légendes possibles ont été tressées, aura coûté trois millions de francs français de l’époque (selon une comparaison des plus sommaires 60 millions d’euros actuels).

D’une hauteur de 107 m sur l’endroit le plus culminant, le pont de Sidi-Rached compte 27 arches et mesure en totalité 447 m. L’arche centrale est longue de 70 m et sépare treize autres d’une ouverture de 8 m et une dernière de 30 m.

Frère jumeau du pont Adolphe au Luxembourg, le pont de Sidi-Rached a été inauguré le 19 avril 1912, il serait durant cette période le plus haut ouvrage d’art du monde.

 

Le quartier juif de Constantine

 

Plan de constantine

Le plan de Constantine

 

Constantine quartier juif au bord du ravinConstantine - Le quartier juif au bord du ravin

 

Constantine...la petite Jérusalem...

"...Que savons-nous de son histoire ? Peu de choses, en vérité. Sous la férule ottomane, on peut imaginer la misérable vie, mais secrètement orgueilleuse, d'une communauté dhimmie de quelques milliers de personnes, trouvant le réconfort dans sa foi inentamée..." d'après Jean-Luc Allouche (Les juifs de d'Algérie)

 

"... Le souverain qui règne à la fin du XVIIIe siècle décide de faire raser le quartier de Sidi El-Kettani et ses pauvres masures branlantes, principalement occupées par des juifs. Il y fait construire une mosquée et une medersa, ainsi qu'une demeure particulière.

Les juifs doivent se reloger dans un quartier qui leur est désormais réservé, autour d'un ravin encombré de ruines, de petites friches à chèvres et d'habitations instables, en contrebas de la casbah.

Dans l'axe du ravin, les juifs bâtissent les futures rues Thiers et rue Grand. Ils n'ont pas le droit de vivre ailleurs, ni les musulmans de s'installer là...

...Le quartier juif est censément établi au nord-est de Constantine, mais les populations juive et musulmane s'intriquent dans l'espace étroit du nid d'aigle.

Le confinement des juifs souhaité par Salah Bey, contesté par les faits dès les premières années, ne survit guère à l'arrivée des Français, même si la majeure partie de la communauté vit dans ses contours anciens, dans un triangle dessiné grosso modo par les rues Thiers, Damrémont et Nationale.

Comme tous les quartiers de la ville, l'ancienne chahara - le quartier juif - de Constantine connait de profondes mutations. La grande synagogue de la rue Thiers, le Midrash, est édifiée dans les années 1880...

D'après Bertand Dicale (Cheikh Raymond).

 

Constantine rue danremont

Constantine - La rue Damrémont

 

Constantine place negrierConstantine - Place Négrier et la Synagogue

 

Constantine la synagogue 1Constantine - La Synagogue et le tribunal rabbinique

 

Constantine quartier juif 1Constantine - Une rue du quartier juif  (le nom de la rue ?)

 

Constantine rue quartier juif 2Constantine - Quartier Juif  Rue Vieux

 

Constantine rue voeux 2

Constantine Quartier Juif rue Vieux

 

Constantine rue vieux 3Constantine Rue Vieux

 

Constantine rue vieux 5Constantine - Quartier Juif  Rue Vieux

 

Constantine rue vieux corps et metiers copy

Constantine - Rue Vieux les Corps de métiers Arabes

 

Constantine rue du quatier des juifs copy

Constantine - une rue du quartier des Juifs

 

 

Quand vous ajoutez un commentaire, il est impératif de laisser votre Email après votre nom afin de nous permettre de mettre en contact des personnes qui recherchent des amis ou reconnaissent des amis dans les commentaires. Nous avons eu le plaisir de mettre ainsi en contact plusieurs personnes et faciliter de belles retrouvailles !
Pour nous envoyer des photos et documents utilisez plutôt notre adresse de contact contact@judaicalgeria.com

Commentaires (14)

sal
  • 1. sal | 01/05/2017

Bonjour à tous!
voilà, tous vos récits m'ont beaucoup émus, je ne suis pas de religion juive ni originaire de Constantine, mais j'y suis souvent! alors si quelqu'un a besoin de retrouver quelqu'un , ou a juste envie de voir des photos d'un quartier, d'un endroit particulier, je me ferai un plaisir de vous donner un coup de main!

LASSERRE Danielle-Marie - nom de jeune fille : CLAUZEL
  • 2. LASSERRE Danielle-Marie - nom de jeune fille : CLAUZEL (site web) | 09/03/2017

Je viens de découvrir votre site. Bravo pour ce bel album. Je suis née en 1943 à Constantine - Faubourg d'El Kantara. J'ai fréquenté le jardin d'enfants tenu par les soeurs de Saint Vincent de Paul (à cornettes blanches) puis l'école primaire Pasteur, mon frère Guy le séminaire juste à proximité de l'église Sainte Jeanne d'Arc que nous fréquentions régulièrement et l'école Michelet, puis le collège de garçons. J'ai ensuite fait mes études secondaires au lycée de Jeune Filles route nationale et mon stage de secrétaire médicale au centre hospitalier régional. Lors de notre départ de ce beau pays, pour ne pas souffrir, j'ai occulté volontairement mes souvenir et commencé une nouvelle vie, j'avais alors 17 ans. Etant mariée à un français (pastos) je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer de personnes originaires d'Algérie ni d'anciennes amies. Aujourd'hui, j'ai envie de retrouver mes racines. C'est la raison qui m'a poussée à rechercher sur internet tous les souvenirs qui avaient façonné mon enfance et mon adolescence. Merci pour ces belles photos, je suis en train de constituer un livre de photos commentées de ma belle ville, ainsi qu'un recueil de tous mes petits souvenirs d'enfance que je laisserai en patrimoine à mes enfant, petit enfant et arrière petit enfant (et oui je n'en ai qu'un de chaque). Je voudrais faire partie de votre club. Comment faire ?

DESBAS CLAUDE
  • 3. DESBAS CLAUDE | 08/03/2017

Je viens de découvrir votre site, je ne suis pas de Constantine mais d'Oran.Mais savez vous qu'ici a Antibes nous avons dans notre église du Sacré coeur tout ce qui se trouvait dans l'église de Constantine .Ecrivant un petit texte pour raconter l'histoire de cette église, pour la faire connaitre à nos journeaux et associations avant qu'on ne disparaise tous.Je voulais mettre dans "la chapelle du souvenir "ou se trouve la tombe du PERE D'AGON un tableau de l'interieur de celle de Constantine ou on rdetrouve les objets ramenés et mis a Antibes.Hélas les images trouvées sur internet ne sont pas exploitables Si vous aviez UNE PHOTO et aussi des explications sur la vie du PERE D'AGON (sa famille ect...)il faut faire les choses avant de partir on le doit a nos aieux.Je pourais vous en dire plus sur l'église actuelle Merci une bouteille a la mer

rahim
  • 4. rahim | 16/01/2017

J habite actuellement a sidi mabrouk superieur ,depuis 1956!Comme vous chers amis j ai la nostalgie des annees 60/70 de ce quartier qui n est plus ce qu il est!toutes les belles villas ou presque ont ete rasees !le square est dans un etat lamentable!Bref il est preferable pour ceux qui ont cette nostalgie ,de la rememorer seulement!
Contrairement a ceux qui sont partis ,moi j assiste,impuissant a toute la degradation de SMK superieur!

Guedj Marc
  • 5. Guedj Marc | 13/01/2017

Chers amis Constantinois,
Je ne remercierai jamais assez le site Judaica Algeria et mon copain Alain Attlan de m'avoir permis de plonger, avec bonheur et émotion, dans le souvenir de ma belle ville natale Constantine,grâce à un album de photos,d'une rare qualité.
Instantanément, j'ai reconnu les différents quartiers qui ont accueilli mon enfance et une foule de souvenirs, mes uns les plus forts que les autres sont revenus, alors que j'ai quitté Constantine en 1955 ...
Je donne, bien volontiers, quelques précisions aux amis de ma génération. J'étais sportif, natation àl'UNIC et basketteur? 0 L4asptt, naturellement!, avec comme coach l'excellent Robert Nakache. J'habitais ru e Damrémont, face à la caserne, à quelques dizaines demètres deEnrico Macias...J'ai travaillé à la CICAF. pas loin du stade des Platanes .
Après mon installation dans la région parsienne, je me suisorientévers le journalisme, métier que j'ai exercé jusqu'en 2006,il ùe semble ( l'AURORE, en particulier)
J'ai été heureux de bavarder, avec vous, ailleurs que devant une anisette à la brasserie Alex!
Abientôt
Marc Guedj .

lili le garec
  • 6. lili le garec | 03/11/2016

je ne suis pas née en algérie mais j ai travailler dans le restaurant de clairette rue damremont pendant quelques années j ai adorer l algérie je voudrais y venir en avril mai si des personnes se souviennent des enfants de clairette et mohamed maza mounir karima nora hassima ca srait le bonheur le restaurant a fermer a l indépendance et clairette a ouvert une auberge le clos vert au kroubs je serais tellement ravie merci

zerbib juliette
  • 7. zerbib juliette | 18/07/2016

tres contente de redecouvrir ma ville natale
ou j'ai eu une enfance inoubliable pleine d'amour et de hessed
je suis nee en1946 rue richepense jaimerais avoir des photots si c'est possible
je vous remercie

tordjeman alain
  • 8. tordjeman alain | 04/07/2016

INCROYABLE SOUVENIR DE CONSTANTINE OU JE SUIS N AIT DES SOUVENIR INOUBLIABLE DE MA JEUNESSE

dadoun
  • 9. dadoun | 04/07/2016

Merci pour ces tres belles photos . Que de souvenirs .....
Si des personnes ont des photos de Sidi Mabrouk superieur et inferieur cela serait genial merci d'avance

Cline Torre
  • 10. Cline Torre | 02/07/2016

Bravo pour cette présentation si complète de Constantine , ma ville natale ...
merci de pouvoir rêver !!

marcel atteia
  • 11. marcel atteia | 14/05/2016

bonjour a tous je suis né en 1949a la rue chevalier est j'ai fréquenté l'ecole voltaire je suis heureux de revoir c'est trés belles photos de ma ville natale encore bravo

Attali
  • 12. Attali | 25/04/2016

Je souhaite faire partie de vos amis cordialement

olga sultan
  • 13. olga sultan | 15/04/2016

Je suis née en 1940, j'ai fréquenté l'école pasteur et le Lycée Laveran
je ne me lasse jamais de redécouvrir,ma ville natale !si quelques anciennes copines me reconnaissent,
elles peuvent me contacter.
Bravo et merci pour ces belles cartes riches d'Histoire!!

ZAKINE
  • 14. ZAKINE | 18/03/2016

très belle représentation de Constantine où mes parents ont conçu mon frère ainé. Ils sont rentrés à Alger après avoir vu une femme se jeter du ravin, à cause du froid et en raison de l'éloignement de la famille algéroise. bravo

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 17/08/2016