El-Biar

Culminant à 240 mètres d’altitude l’agglomération d’EL-BIAR est située à environ 3 km à l'Ouest du centre-ville d'Alger. En 1959 EL-BIAR devient le 7e arrondissement d’Alger.

Le nom d’EL-BIAR signifie en Arabe « les puits » en raison de la multitude de puits dont dispose cette localité.
La commune est traversée par BIRTRARIA, un affluent de l’Oued-ATOUN, qui a été artificialisé et canalisé par des collecteurs souterrains. L'eau est présente en abondance dans le sous-sol d'EL-BIAR. Avant 1830 l'aqueduc de BIRTRARIA, construit en 1573, était un des aqueducs qui alimentaient la ville d'ALGER.


Souvenir d el biar

El biar la mairie3

El-Biar La Mairie

 

El biar la mairie 4El Biar - La Mairie

 

El biar la mairieEL Biar La Mairie Vue rapprochée

 

El biar ancien tramwayEl Biar - Ancien Tramway

 

El biar avenue du mrechal bugeaudEL- BIAR Avenue Marechal Bugeaud

 

El biar avenue georges clemenceauEL-BIAR - Avenue Georges Clémenceau

 

El biar le kiosque a musiqueEL- BIAR Le Kiosque de la Musique

 

El biar l eglise et la placeEL - BIAR  L'Eglise et la Place

 

El biar le balcon saint raphael annees 60EL-BIAR Le balcon Saint Raphaël

 

El biar le parc du belvedere devenu balcon saint raphaelEL - BIAR Le Parc du Belvedère donnant sur le balcon Saint Raphaël

 

Alger vue panoramique 2

EL- BIAR Vue panoramique d'Alger depuis le Balcon Saint Raphaël

 

El biar monuments aux morts et les ecolesEL-BIAR Le Monument aux Morts et les Ecoles

 

El biar place carnotEL - BIAR Place Carnot

 

EL BIAR LES VILLAS

Alger avait déjà en 1890, une banlieue des plus étendues. De jolis villages et même des petites villes d'aspect tout européen lui formaient une ceinture verdoyante comme n'en possède aucune des grandes villes de l'Afrique du Nord.

Le plus joli peut-être de ces villages algérois, c'était EL-BIAR, où des corricolos et des tramways à chevaux vous montaient en une demi-heure, par des chemins passablement tortueux et malaisés, mais qui, à de certains paliers, vous ménageaient la surprise d'une vue admirable sur : Bab-el-Oued, Notre-Dame d'Afrique, le port, le massif des hautes montagnes.

EL-BIAR comptait quelques villas néo-mauresques, la plupart échelonnées le long du chemin des Crêtes, qui domine Mustapha et le golfe..Toutes ces villas construites par des architectes qui connaissaient très bien le pays et ses antiquités, qui l'aimaient, qui s'y étaient établis, étaient de très heureuses adaptations de l'art et des styles mauresques aux exigences des habitudes et du confort européen. Décoration, disposition intérieure, aménagement extérieur, emplacement et cadre, tout était réglé et choisi par un goût scrupuleux et souvent parfait.

El biar saint raphael les villasEL BIAR   Saint Raphael Les Villas

EL- BIAR devient une station hivernale très prisée des touristes anglais. Benjamin BUCKNALL, un architecte
britannique, signe plusieurs maisons dans le style néo-mauresque. Un style alors en vogue et qui fut utilisé pour la
réalisation de l'intérieur de l'église Notre-Dame du Mont-Carmel, achevée en 1861, oeuvre de l'architecte français
CHASSERIAU Charles.

 

El biar une villa a saint raphael

EL-BIAR Une Villa à Saint-Raphaël

 

El biar les villasEL BIAR Les villas

 

El biar quartier des villasQuartier des Villas : vue de l'immeuble Le Pacha 26 boulevard GALLIENI

 

El biar villa mauresque 1EL - BIAR Villa Mauresque où fut signée la capitulation d'Alger le 5 Juillet 1830

En 1830, lors de l’expédition française, EL-BIAR devient le 29 juin, le quartier général du comte de BOURMONT,
commandant en chef du corps expéditionnaire d’Afrique, et c’est dans les murs de la villa Raïs HAMIDOU que le 5
juillet 1830 le Dey HUSSEIN signe l’acte de reddition connu comme la capitulation d’ALGER.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 07/01/2022