"L' enfant qui se taisait"

L’enfant qui se taisait

de Marie-Claude Akiba- Egry

Editions Gallimard octobre 2021

L enfant qui se taisait couverture

Fille d’un homme disparu en Algérie en 1962 après l’indépendance du pays, comme des milliers d’autres civils, l’auteure revient sur les lieux de l’enlèvement de son père. Archives et correspondances à l’appui, elle tente de décrypter ce lourd secret de famille, rendant hommage à ses parents tout en évoquant le poids le l’histoire et les blessures de la guerre d’Algérie

« La sonnerie du téléphone a retenti dans le salon à moitié vide. L’annonce de l’enlèvement a résonné dans la pièce. Je me souviens avoir prononcé à voix haute cette unique phrase : "Papa est mort." Puis je me suis tue. Il aura fallu soixante ans pour que je brise enfin le silence familial et celui de la grande Histoire.

L’enfant qui se taisait est le récit des longues recherches entreprises à la suite de ma mère sur la disparition d’un homme, mon père, enlevé dans son village aux portes du désert des Hauts plateaux quelques jours avant l’indépendance de l’Algérie. L’écriture confronte les époques, les lâchetés, les peurs, dans une quête obstinée et impossible de vérité. Elle permet aussi de faire revivre les témoins de la fin d’un monde que tout annonçait mais que personne n’avait vue venir, et les reviviscences de l’enfance. »

M.-C. A. E.

Marie claude akiba egry

« L’enfant qui se taisait » un livre de Marie-Claude Akiba-Egry, qui lève, à travers un drame personnel, le voile sur les enlèvements et les disparitions d’Européens qui ont eu lieu pendant la guerre d’Algérie. C’est le coup de cœur de Nathalie Hirschsprung, de la libraire Vice Versa de Jérusalem.

 

Ajouter un commentaire