La Colonne Voirol et Hydra

La Colonne VoirolAlger la colonne voirolLa Colonne Voirol . L'Hôtel du Bois de Boulogne

 

Alger la colonne voirol et le bois de boulogneLa Colonne Voirol et le Bois de Boulogne

 

La colonne voirolLa Colonne Voirol années 60

 

 

La colonne voirol 2La Colonne Voirol.  Carte postale plus ancienne

 

Colonne voirol la station de tramwayLa Colonne Voirol La Station de Tramway

 

Alger colonne voirol clinique des orangersLa Colonne Voirol - Clinique des Orangers

 

Alger colonne voirol le groupe scolaireLa Colonne Voirol - Le groupe scolaire

 

Alger colonne voirol le pont d hydraLa  Colonne Voirol . Le pont d'Hydra et la Gendarmerie

Après le pont, on arrive à Hydra

Hydra

 

Hydra

Alger hydra le pont d hydraLe Pont d'Hydra permet d'arriver à Hydra depuis la colonne Voirol

Le premier pont d'Hydra a été réalisé en 1925 pour permettre de franchir l'Oued Kniss et accéder directement au plateau d'Hydra après le percement d'une tranchée dans la roche

 

Alger le pont d hydraLe Pont d'Hydra, vue plus ancienne

 

Val d hydra ou vieil hydra en 1954

Val d'Hydra ou Vieil Hydra en 1954

 

Alger hydra la place centrale 3Hydra - La Place Centrale Années 60

 

Alger hydra la place centrale 4Hydra - La Place Centrale années 70

 

Hydra la place centrale et l egliseHydra - La Place Centrale et l'Eglise

 

Alger hydra le parc des sportsHydra - Le Parc des Sport

 

Hydra residence du petit hydraRésidence du petit Hydra

 

Hydra quartier du paradou

Le Parc D'Hydra . Le Bois du Paradou (photo récente)

 

Hydra sous la neige 1935Hydra sous la neige en 1935

 

Le Chateau d'Hydra

La construction la plus ancienne était le château d’ Hydra.
Elle comprend un patio de grande dimension, soutenu au rez-de-chaussée par douze colonnes . A l'étage du patio, véritable puits de lumière, les salons donnent sur une galerie soutenue par des arcs outrepassés. Les deux étages sont abondamment décorés de carreaux de faïence à décors floraux,

Ce bordj, siège actuel de l’ambassade de France , a donné son nom au quartier .
La chancellerie diplomatique est abritée, au sein du parc Peltzer, dans le « Bordj d’Hydra ». Cette vaste « villa » de campagne avait été édifiée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle pour Ali Agha, un général turc, commandant la cavalerie du Dey.
Elle a ensuite été occupée par un médecin de la colonie britannique, le Dr Bowen, puis par le gendre de celui-ci, John Frédérik Schultze, consul de Suède et de Norvège.
Le « château d’Hydra » est ensuite acquis par Serge Peltzer, russe d’origine hollandaise, en 1902.
La ville d’Alger y loge en 1942 le commandant de la Xe région militaire. En 1943, l’armée américaine l’occupe pour y héberger ses ambulancières.
En
1955, l'Etat-major de la 10ème division parachutiste du Général Massu s'y établit.
La légende raconte qu’Alphonse Daudet, qui y séjourna quelque temps, y a écrit Tartarin de Tarascon. La villa a également été célébrée par Ernest Feydeau dans son livre Alger : « Une maison massive, presque sans fenêtres, aux murs tout blancs, dont le pied est caché par des touffes de caroubiers, et qui commande un vaste espace de terrain mamelonné coupé de haies d'aloès ».

Alger hydra le chateau d hydra 2

Le Chateau d'Hydra

 

Alger hydra le chateau d hydraLe Chateau d'Hydra - Vue interieure

 

Chateau d hydra cour mauresqueLe Chateau d'Hydra - Cour Mauresque

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 04/01/2018