Le dernier juif d-Oran

Le dernier juif d’Oran

par Jibril Daho

Le dernier juif d'Oran Prosper Massoud Chetrit(1927-2010) ... a été aussi enterré en présence des autorités locales dont le Maire d'Oran au premier plan sur la photo que l' AIOF a eu la gentillesse de m'envoyer. "Quand, en présence des autorités locales, des consuls de France et du Maroc, Monsieur Maurice Tapiero administrateur de l’Association des Juifs de l’Oranie en France (AIOF), venu spécialement de Paris pour les funérailles, eut fini les prières d’accompagnement de la Hevra Kadicha, l’assistance chrétienne, juive et musulmane, répondit à l’unisson « amen ». Dans la sacralisation du cimetière juif d’Oran, en ce 24 janvier 2010, les nombreux amis du défunt vécurent un moment solennel de tolérance et d’acceptation de l’autre.

C’était un Juif, le dernier connu d’Oran qu’on s’apprêtait à mettre en terre. Il s’appelait Prosper Massoud Chetrit. La majorité de ses relations ou amis avait arabisé son deuxième prénom en l’appelant Hadj Messaoud par respect pour son âge. D’autres préféraient Prosper Massoud. Après trois jours d’hospitalisation au service cardiologique du CHU d’Oran, il tira sa révérence au soir du 18 janvier, non sans émettre à Monseigneur Alphonse Georger l’Evêque d’Oran qui lui rendait visite, le vœu d’être enterré selon le rite halakhique au cimetière d’Oran dont il était le conservateur. De nationalité marocaine, il avait 83 ans. Passant entre les mailles du rejet et d’exclusion de toutes sortes depuis l’indépendance de l’Algérie en 1962, il vécut 78 ans à Oran. Autant d’années dans un pays sans Juif, c’est dire !

Voila son histoire.

Enterrement de Prosper Massoud Chétrit

 

Le dernier juif d oran funerailles

Jibril Daho.

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 10/02/2021