Oran 5 juillet 1962 - Leçon d'histoire sur un massacre

 

Par Guy Pervillé Editions Vendemiaire 6 mai 2014

 

Guy perville oran 5 juillet 62 couv

 De tous les événements liés à la guerre d'Algérie, aucun n'a subi une occultation aussi complète que le massacre subi à Oran, le 5 juillet 1962, soit quelques mois après les accords d'Evian, par une partie de la population européenne de la ville. C'est pourtant celui dont le bilan est, de très loin, le plus lourd : en quelques heures, près de 700 personnes ont été tuées ou ont disparu sans laisser de traces.
Qui a organisé ce massacre ? S'agit-il d'un mouvement de foule spontanée, dans une ville ravagée depuis des mois par les attentats de l'OAS ? D'un règlement de compte entre les diverses tendances du nationalisme algérien ? Et pourquoi l'armée française, pourtant dûment informée, est-elle restée des heures durant sans intervenir ?


Reprenant les témoignages, les ouvrages des journalistes et les travaux des historiens sur la question, Guy Pervillé propose ici une magistrale leçon d'histoire pour comprendre cet événement tragique et le silence mémoriel qui l'entoure.

Publié le 1er Juin 2014


Guy Pervillé est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Toulouse Le Mirail, spécialiste de l’histoire de l’Algérie coloniale ainsi que de la guerre d’Algérie. Il a notamment publié Pour une histoire de la guerre d’Algérie (2002), La Guerre d’Algérie (Que sais-je, 2007), Atlas de la guerre d’Algérie (2003), Les Accords d’Evian, succès ou échec de la réconciliation franco-algérienne, 1954-2012 (2012) et, chez Vendémiaire, La France en Algérie, 1830-1954 (2012).

Commentaires (1)

paya  jean françois
  • 1. paya jean françois (site web) | 10/06/2016

http://popodoran.canalblog.com/archives/2014/08/13/30410575.html
Bien sur ce livre est un document à lire et à étudier car très riche ce n'est pas "l'auberge Espagnole" mais au contraire comme le dit un ami "La caverne d'Ali Baba" où chacun peut y trouver ce qu'il cherche sur le sujet selon ses convictions il n'y a qu'à lire certains commentaires contradictoires. Ce n'est pas du fait de l'auteur mais tout à son mérite d'avoir relaté une somme d'écrits souvent narratifs sur ce dossier.Pour notre part voici notre version en nous excusant de certaines critiques acides de nos amis n'en rendant que plus authentique l'intérêt suscité.CLIQUER SUR NOTRE SITE INTERNET
Cordialement Jean François Paya (groupe de recherches sur le 5 Juillet)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/11/2015