Oran, 5 juillet 1962. Un massacre oublié

 Par  Guillaume Zeller

Editeur : Tallandier (14 mars 2012)  Collection : HIST.AUJOURD'HUI

Oran 5 juillet62 un masssacre oublie

 

5 juillet 1962 : l'Algérie est officiellement indépendante. Mais à Oran, la liesse et les défilés de voitures chargés de musulmans vont se transformer en un véritable massacre. Il suffira d'un coup de feu, encore sujet à polémiques (a-t-il été tiré par l'OAS ou par le FLN ?), pour que la chasse aux pieds-noirs s'ouvre dans toute la ville. On égorge, on tue au revolver ou à la mitraillette, on pénètre dans les magasins et les appartements. Ce massacre fera plusieurs centaines de morts et de disparus chez les civils européens, le bilan reste inconnu chez les musulmans. Après huit années de conflit, d'attentats, de tueries et de pressions psychologiques intenses menées par l'OAS, l'heure est venue de la vengeance. Ceux qui ne meurent pas lynchés sont conduits dans des centres d'exécutions de masse. Les 18 000 soldats français, cantonnés dans la ville, attendront de longues heures avant de recevoir enfin l'ordre d'intervenir. Lorsqu'ils sortent enfin de leurs casernes, les cadavres jonchent la ville... Le massacre du 5 juillet aurait fait près de 700 victimes, dont plusieurs centaines de disparus qui n'ont jamais été recherchés. Aujourd'hui, leurs familles n'espèrent plus mais souffrent toujours. 50 ans après ce drame, Guillaume Zeller livre enfin le récit inédit, impartial et précis des événements, en s'appuyant sur des témoignages exclusifs de survivants, de leurs familles, de témoins, et sur des archives inédites, en particulier celles de l'ambassade de France en Algérie. Il révèle tous les tenants et les aboutissants de cette tragédie méconnue.

Biographie de l'auteur

Guillaume Zeller, spécialiste de la guerre d'Algérie, était chargé d'enquêtes au Service historique de l'Armée de Terre. Egalement journaliste, après avoir été le rédacteur en chef-adjoint du quotidien Direct Soir, il est aujourd'hui directeur de la rédaction de Direct 8 .
C’est le petit fils du général André Zeller qui participa au putsh d’Alger le 21 avril 1961

 

Conférence de Guillaume Zeller sensibilisé par Albrt Camus sur les souffrance des français d’Algérie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/07/2016