Pourquoi les juifs quittent la France

Pourquoi les juifs quittent la France

de Benjamin Lachkar 

Avant-propos de Marek Halter

 Editions Valensin – David Reinharc 11 septembre 2015

Pouquoi les juifs quittent la france

En 2015, plus de 10 000 Français de confession juive devraient quitter la France, la majeure partie pour Israël où ils sont déjà près de 150 000. Citoyens français pour certains depuis plus de deux-cents ans, ils sont de plus en plus nombreux à prendre la route de l’exil sans que le reste de la nation s'en émeuve outre mesure.

Dans un monde qui a pour seule obsession de terrasser la discrimination, on trouve normal que des Juifs soient visés dans des attaques d’écoles ou de supermarchés et que leurs lieux de prière soient annexés au domaine de la guerre.

Mais le départ massif de tant de leurs compatriotes devraient allumer un signal d’alarme chez tous les Français et les faire s’interroger sur les raisons de ce déracinement.

Dans cet ouvrage érudit, aboutissement d’une longue enquête sur le terrain, Benjamin Lachkar propose une analyse des facteurs profonds qui expliquent ce bouleversement. De l’antisémitisme ouvert de Dieudonné à l’antisionisme "respectable" de l'extrême-gauche, de la crise économique au matraquage fiscal, ce livre offre un exposé clair et précis d’une communauté juive qui voudrait échapper à un choix qui ressemble à un châtiment métaphysique : le ghetto ou  l’assimilation totale, l'enfermement ou la disparition.

Interview de Benjamin Lachkar par le Times of Israel

Vous venez de publier un livre qui s’intitule Pourquoi les Juifs quittent la France aux Editions Valensin, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et votre parcours ?

J’ai quitté la France pour faire mon alyah en 1996 après des études à Sciences Po Paris. J’ai continué mes études à l’université hébraïque de Jérusalem où j’ai obtenu un master en communication et journalisme et quelques années plus tard en politique publique.

J’ai été candidat aux élections municipales de Jérusalem en 2008 sur la liste de Nir Barkat et j’ai par la suite été son conseiller pour les affaires d’intégration. J’ai aussi été directeur du desk France et Europe du Nord au ministère du tourisme israélien.

En 2013, le Keren Hayessod qui est une institution nationale israélienne para-gouvernementale, m’a demandé de l’aide pour se rétablir en France. Je suis donc parti dans le sud de la France pour diriger leur bureau.

Ces derniers temps, on parle beaucoup de ce sujet, que ce soit dans les journaux, dans des reportages télévisés, voire même dans un récent roman de l’écrivaine Eliette Abecassis. Pourquoi avez-vous écrit ce livre, à qui s’adresse-t-il et qu’apporte-t-il de nouveau ?

Dans ce cadre de ma mission pour le Keren Hayessod, j’ai pu sillonner le territoire français et rencontrer des centaines de membres de la communauté juive qui ne parlaient que de quitter la France, et ce, bien avant les événements de janvier dernier et même la guerre à Gaza.

De plus, je partageais mes bureaux avec ceux de l’agence juive, j’ai pu voir par moi-même la vague spectaculaire de candidats à l’alyah et avoir un accès direct à tous les chiffres et prévisions. Cela m’a donné l’idée d’écrire ce livre car toutes les données relatives à ce sujet étaient très limitées.

Ce livre est une analyse très documentée et complète, basée sur des dizaines de témoignages et d’entretiens, des enquêtes sociologiques et démographiques.

Il s’adresse à tous les gens qui voudraient comprendre pourquoi une des communautés les mieux intégrées depuis 200 ans, qui a réussi sur tous les plans – économique, culturel, social, politique -, qui a joué un rôle hors de proportion avec sa taille numérique dans l’histoire moderne de la France, est tellement tentée par l’idée du départ.

Contrairement à ce que la lecture des médias pourrait laisser penser, le départ des Juifs, pas seulement pour Israël d’ailleurs, ne s’explique pas uniquement par la montée de l’antisémitisme, même si c’est un facteur qui a contribué à accélérer le phénomène.

Ce n’est pas un livre « pour la communauté juive », même si je suis certain que les lecteurs juifs y apprendront de nombreuses informations qu’ils ignoraient sur leur propre communauté.

L’ouvrage intéressera l’ensemble des Français qui s’interrogent sur les transformations que traverse leur pays. Le départ des Juifs est un symptôme d’une crise bien plus grave.

C’est aussi un livre coloré par mes propres expériences personnelles. J’ai fait mon alyah il y a presque vingt ans, je pense avoir à la fois une profonde connaissance de la France et une vision extérieure plus objective.

Suite aux attentats de janvier qui ont secoué la France, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lançait un vibrant appel aux Juifs français à immigrer en Israël tandis que le Premier ministre français Manuel Valls leur demandait de rester. Le ministre de l’intégration israélien Zeev Elkin a appelé à nouveau les Juifs français à quitter la France suite au récent attentat de l’une usine en Isère. Qu’en pensez-vous ?

Chacun est dans son rôle. Israël a vocation à accueillir tous les Juifs du monde et à les encourager à venir s’y installer, la France souhaite naturellement conserver ses citoyens.

Personnellement je ne pense pas que ces appels à l’alyah servent à convaincre des Juifs qui ne sont pas déjà décidés à partir, ils s’adressent plutôt à ceux qui souhaitent quitter la France mais hésiteraient entre Israël et un autre pays.

L’idée est de leur rappeler qu’Israël fera des efforts pour les accueillir et les aider à s’intégrer, contrairement à d’autres pays.

Dans ce livre, encouragez-vous les Juifs français à quitter la France ?

Je n’ai aucune prétention à dire aux gens où ils devraient vivre. Chacun est libre de choisir pour lui-même et sa famille où il souhaite habiter.

J’explique tout simplement pourquoi un nombre grandissant et en voie de devenir massif prend la décision de partir ailleurs, pour Israël, pour le Canada, les USA ou d’autres pays. Mon livre décrit et analyse une situation, il n’a pas vocation à expliquer aux Juifs de France ce qu’ils devraient faire. Ils prendront leur décision en leur âme et conscience.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau