Raphael Elbaz - Association de Résistance du 8 novembre 1942

Raphael elbaz

Raphaël ELBAZ

Nous remercions Monsieur Lucien Gozlan qui nous a fait parvenir le 14 mars 2016 ce manuscrit de Monsieur Raphaël ELBAZ. Certains mots sont à la limite de la vsisbilité et noius avons tenté de reproduire le texte en restant au plus près des phrases de l'auteur.

Manuscrit elbaz 2

Manuscrit elbaz 3

 

Association de résistance du 8 Novembre 1942. par Raphaël ELBAZ

En résumé, cette résistance n’ a fonctionné que dans la soirée du 7 au 8 novembre 1942 après de longs mois de préparations effectuées par les hauts dirigeants politiques qui n’ étaient pas d accord avec la politique menée à l’ époque par le Maréchal Pétain.

Cette association était composée de près de 200 personnes constituées en divers groupes, chaque groupe ayant une mission a accomplir qui consistait a neutraliser tous les points stratégiques d’ Alger qui était devenue la capitale de la France provisoire.

Mon groupe lequel à l origine était constitué de 20 personnes qui avait pour mission d occuper la Grande Poste d Alger et de neutraliser tous les circuits téléphoniques nationaux et internationaux.

Le jour "J" mon groupe où nous avions rendez vous chez le responsable s’est retrouvé diminué de 8 personnes et c’est seulement à 12 résistants que nous avons du accomplir notre mission.

Armés de fusils très anciens (14-18) nous voila partis vers 1 h 1/2 du matin vers notre objectif, Arrivés a la Grande Poste, nous sommes entrés dans cette grande poste aides en cela par un ingénieur des PTT qui connaissait tous les rouages de cette entreprise où étaient présents plus de 50 employés que nous avons enfermés dans une grande salle, gardée par 3 résistants de notre groupe pendant que les autres allaient accomplir le travail qui leur était demandé.

Les Américains devaient débarquer entre 6 et 8 heures le 8-11 dans une crique (Sidi-Ferruch) située à 40 kilomètres à l ouest d Alger. 

Malheureusement retardé par des incidents techniques, ce débarquement n'eut lieu que vers midi alors qu il était prévu pour le groupe de résistants, très tôt le matin afin de libérer tous les résistants occupants tous les centres nerveux d’ Alger  pour éviter d’ être faits prisonniers et d’ être accusés d’ espionnage par les Hautes autorités favorables à la politique du Maréchal Pétain.

Ainsi notre groupe reçut l’ordre d'évacuer la Grande Poste vers 10 heures du matin.

Essayant de sortir par une porte dérobée de la poste, nous nous sommes trouvés face à face avec les fusiliers marins hostiles a notre mission, commandés par l’ Amiral DARLAN qui se mirent .à nous fusiller pour nous empêcher de nous évader.

Ainsi, notre chef de groupe "le lieutenant Dreyfus fut tué" et notre groupe, obligé de se sauver par une autre issue recommandée par l’ingénieur qui nous avait guidés durant notre mission.

Chaque résistant a pu regagner sa maison et ce fut la fin de la mission accomplie par l'association du 8.11.42

Jusqu à ce jour  l’anniversaire du 8.11.42  est commémoré par la déposition d' une gerbe à l' Arc de Triomphe ainsi que par une  réception donnée par le maire de Paris.

 

 

Commentaires (3)

Gozlan Lucien
  • 1. Gozlan Lucien | 20/03/2016
merci a madame ELBAZ de m avoir demande de placer le temoignage de son papa sur le sujet des Oublies du 8 novembre 1942 a Alger dans l Operation TORCH.
Gozlan Lucien
Gozlan Lucien
  • 2. Gozlan Lucien | 17/03/2016
Il faut aussi preciser que dans la Totalite de l attaque du 8 novembre, tous les chefs de groupe etaient des officiers ou sous officiers en tenue reglementaire, mais faisaient partie de la reserve et non de l active sur le plan militaire, exceptes quelques officiers faisant partie de l Etat Major de la dissidence.
Gozlan Lucien
  • 3. Gozlan Lucien | 17/03/2016
Voici donc les noms des partisans qui ont investi la Grande Poste d Alger a 1 h 30 du matin.
Auparavent ils avaient ete regroupes chez Jean GOZLAN au 1 bis rue d Isly, tout pres du lieu qu ils devaient investir au Top depart :
Chef de groupe : Jean DREYFUS assiste de Jean GOZLAN (l un des cofondateurs de la Salle Geo Gras.)
BOUMENDIL Charles, ELBAZ Raphael, CHEMLA Prosper, CHEMOUILLI Charles, GOZLAN Julien, KAMOUN Andre, KAMOUN Lucien, SMADJA Albert, TIBIKA Victor, TIMSIT Martial, BRENARD Jean Prosper, HABIBOU (d apres le temoignage d une soeur, mme SOUSSAN Suzanne)
L ingenieur des PTT etait monsieur BOILLAT qui a permis au groupe d investir les lieux.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/03/2016