Sétif

Page créée  Le 27/09/2014 17:22:04 - Réactualisée Le 24/10/2015 10:44:16 par Michka

 

Extrait de Sétif la Fervente par Jean Laloum - Ouvrage collectif  "Les juifs d'Algérie" paru en 2006.

" Sétif sous la neige... Découvrir au petit matin, la ville recouverte d'une épaisse couche blanche, si épaisse qu'il est parfois nécessaire d'utiliser des pelles, pour se frayer un chemin afin de sortir de chez soi ! L'altitude de la ville, quelque 1000 mètres, explique  ces rigueurs hivernales.

Sétif, c'est aussi des couleurs, des odeurs, des saveurs; à l'ombre de mûriers et platanes, le gargouillis sourd de l'eau crachée par les quatre goulots de la fontaine du Marabout, providence de l'endroit, havre bienfaisant durant les chaleurs torrides de l'été.

Les caroubes et leur goût douceâtre, les figues de barbarie sur des plateaux d'alfa, hérissées de mille piquants, que le vendeur seul épluchait avec une extrême habilité, les "créponnés", sorbets blancs servis dans des verres, éphéméres rafraissements à base de citron.

Le matin une odeur d'huile parvenait de l'échoppe dans laquelle trônait le "patissier", assis en tailleur sur une dalle surélevée et préparant beignets et  z'labias dégoulinant de miels...."

 

Setif sous la neige le theatre

Setif sous la neige - Ici le théâtre

 

Setif multiples vues 1

Setif et environs - multiples vues

 

Setif vue generale copy

Setif - Vue Générale

 

Setif avenue george clemenceau2 1

Setif - Rue Georges Clemenceau

 

Setif avenue clemenceauSETIF-  Rue Georges Clémenceau

 

Setif avenue georges clemenceau

Setif - Rue Georges Clemenceau - Les Galeries de France

 

Setif

Setif - La rue de Constantine - La Banque de l'Algérie

 

Setif rue de constantineSETIF - Rue de Constantine photo plus ancienne

 

Setif rue saint augustin

SETIF - Rue Saint Augustinwebmaster-new-23.gif

 

Setif le theatre

Setif - Le Théâtre

 

Setif le theatre 2

Setif - Le Théatre ( autre vue)

 

Setif hotel de ville

Setif - L'  Hôtel de Ville

 

Setif rue sillegue

Setif - Rue Sillègue

Setif rue sillegue 1

Setif - Rue Sillègue photo plus ancienne

 

Setif rue valee droguerie centrale

Setif - rue Valée

 

Setif hotel de france

Setif - L' Hôtel de France

 

Setif hotel de france et rue de constantine

Setif - Hôtel de France et la rue de Constantine

 

Setif fontaine monumentale

Setif - Fontaine de la place Nationale dite Fontaine monumentale

 

Setif lycee eugene albertini

Setif - Entrée principale du Collège

Construit en 1872, le lycée Albertini ouvrira ses portes en 1873, sous l’appellation d’école coloniale que dirigeait un principal. L’année d’après, une subvention de l’ordre de 13700 francs lui fut allouée. L’année 1875, verra l’ouverture d’une classe de latin avec 10 élèves. En 1924, l’école se transforme en collège colonial en accueillant 400 élèves, qui allaient recevoir un enseignement de valeur. En 1942, le collège sera baptisé au nom d’Eugène Albertini, célèbre historien français, et professeur au Collège de France. Le nombre d’élève sera de 700. En 1950, il sera transformé, par décret n° 50 1087 du 02/09/1950 et publié au Journal officiel n° 210 du 05/09/1950, en Lycée national et accueillera à l’époque 900 élèves. Un nouveau bâtiment sera construit en 1951, composé de 14 salles de cours d’une contenance de 500 élèves, trois dortoirs, réfectoire, infirmerie, deux ateliers, ainsi qu’un gymnase. En 1962, le lycée Albertini deviendra le lycée Mohamed- Kerouani

 

 

Setif facade de la gare 1

Setif - la façade de la Gare

 

Setif la gare 1902

Setif - La Gare - la voie ferrée

 

La ville de Sétif était ceinturée par un nombre important de portes. Le mur d’enceinte qui aurait été édifié sinon fortifié par l’armée coloniale sur les vestiges de la muraille byzantine comportait 4 portes, celle d’Alger, de Biskra, de Constantine et de Bejaia. Cependant une nouvelle porte avait été réalisée par la suite à l’extrémité est des deux lycées actuels Mohamed Kérouani et Malika Gaid. On l’appelait « bab djid ». Nouvelle porte.

 

Setif la porte de biskra

Setif - La Porte de Biskra

 

Setif la porte d alger 1

Setif - La Porte d'Alger

 

Setif la porte de bougieSetif  - La Porte de Bougie

 

 

Setif gorges de karata

Setif - Gorges du Chabet - Route de Bougie à Setif

 

Setf gorges du chabet

Setif - Les Gorges du Chabet - Route de Setif à Bougie

 

Route de bougie a setif

Setif - Gorges du Chabet - Route de Bougie à Setif - Le Tunnel

 

Setif marchands de dattes

Setif - Le marché et les marchands de dattes

 

Setif un gourbi du village negre

Setif - Un gourbi de village nègre comme on disait à l'époque

 

 

 

Commentaires

 

 

TOUATII  TOUATII | 03/02/2015

Vous etes toujours des notres et nous sommes de vous nous appartenons à cet ALGERIE formidable.vous etes toujours la bienvenue.SAID

Savaresse Jocelyne Savaresse Jocelyne | 26/10/2014

Bonjour à tous,
Je me souviens ... Les belles promenades le dimanche sur la corniche avec la juva4 ... Les picnic à l'ombre sous les arbres des Ayguades, (vers Bougie), avec les petits singes qui sautaient sur le toit de la voiture et qui venaient nous piquer les miettes de coca que ma mère avait préparés le matin ... Mon frère et ma soeur qui marchaient en equilibre sur les petits murets de pierres de la corniche, en riant, ma jolie petite robe vichy bleue, et mes petites tresses , la douceur de vivre. Du haut de mes 4 ans, je ne me rappelle que les bons moments, l'insouciance de l'enfance ... Après ...1960... Ce fut le départ et les pleurs de mes parents ... Le gros paquebot ... Et le port de la ville de Marseille qui nous ouvrait les bras pour un nouveau départ, mais nous n'avons jamais retrouvé la sérénité et la qualité de vie de l'Algérie.
Même si nous n'avions rien ...... nous avions tout la-bas ... Nous étions pauvres ... Mais riches d'avoir une vie tranquille pleine de bonheurs et d'amis.
Jocelyne 06

 

Commentaires (1)

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 11/07/2019